On se rend à Porto … ou à Lisbonne ?

Porto et Lisbonne ont beaucoup en commun – toutes deux sont des villes vallonées, avec de beaux quartiers riverains et des dédales sinueux de vieilles voies et ruelles. Les deux villes principales du Portugal abritent de superbes restaurants – un bon mélange de cuisine traditionnelle et étoilée Michelin – plus de chouettes bars et vie nocturne. Ajoutez à ceci le fait qu’elles soient abordables, et vous verrez pourquoi ces deux villes sont idéales pour un petit city break.

Mais laquelle de ces deux villes portugaises devriez-vous visiter ? Voici un petit récapitulatif de ce qu’elles ont à offrir.

Laquelle a les plus belles vues ?

Soyons honnêtes, les deux villes proposent des vues magnifiques sur leurs berges respectives, leurs squares et leurs quartiers anciens.

Montée sur sept collines, Lisbonne a plusieurs miradouros – des points de vue ouverts où les locaux se retrouvent le soir pour papoter et admirer les panoramas – dont le beau Miradouro de Santa Luzia, qui surplombe le labyrinthe d’immeubles du quartier Alfama, vers la rivière et au-delà, et le Miradouro de São Pedro de Alcântara, qui se dresse au-dessus de la grille de rues du centre-ville, vers le Castelo de São Jorge en face.

Porto abrite des points de vue impressionnants également – un de ces meilleurs est du tiers supérieur du Ponte Dom Luís I. De là, vous pouvez apprécier des vues fantastiques sur le site classé du quartier Ribeira, traversant vers la banlieue portuaire de Vila Nova de Gaia.

Où trouver la meilleure cuisine locale ?

La cuisine de Porto est sans doute plus copieuse, comme sied à une ville du nord, avec ses spécialités locales de tripe et francesinha, un énorme sandwich cuit comprenant du steak, de la saucisse et du jambon, recouverts de fromage fondu et d’une sauce tomate à la bière.

À Lisbonne, la capitale propose une délicatesse plus raffinée – la délicieusement feuilletée pastel de nata. Elle est encore meilleure dégustée tiède, soupoudrée de cannelle, dans la Pastéis de Belem, dans la banlieue de Belém, où la petite douceur fut inventée, et est toujours concoctée à la main.

Qu’en est-il de la cuisine gastronomique ?

La cuisine du Portugal est souvent sous-estimée, avec un accent mis sur le poisson, les fruits de mers et les légumes – d’ailleurs, une étude récente a montré que les portugais consommaient le moins de produits transformés en Europe. Les deux villes proposent nombre de restaurants haut de gamme, où vous pourrez déguster des mets innovants et excitants, pour une addition moins élevée que ce que vous retrouverez pour cette qualité, ailleurs en Europe.

À Porto, le Yeatman, deux étoiles, se vante de vues splendides pour complémenter ses plats. À Lisbonne, José Avillez possède deux étoiles Michelin pour son restaurant Belcanto, mais tient aussi quelques lieux plus abordables et plus informels – le Mini Bar, théâtral et fun, par exemple, sert des plats rigolos comme des olives qui explosent, et des cornets de glace faits d’algues et remplis de tartare de thon.

Et les grands points d’intérêt ?

Il y a beaucoup à voir à Lisbonne et à Porto – les points classiques de Porto sont la belle Torre dos Clérigos, la librairie Lello – dont l’intérieur Art Nouveau aurait en partie inspiré les livres Harry Potter de JK Rowling – et l’époustouflant musée d’art contemporain Serralves, dans de beaux jardins.

Ceci dit, Porto ne peut vraiment rivaliser avec Lisbonne en termes de volumes pur de points d’intérêt. Dans la capitale se trouvent le Castelo de São Jorge, le monastère Jeronimo, et la collection Berardo à Belém, et le fantastique musée d’art Gulbenkian – et ce n’est que le début.

Pour se déplacer ?

Les deux villes ont des trams traditionnels assez divertissants – le no28 à Lisbonne et le 1 à Porto sont de bonnes lignes pour admirer les vues – plus des funiculaires faisant leur chemin sur les collines abruptes.

Porto a un téléphérique se glissant lentement vers les cabanes à vin de la Vila Nova de Gaia, mais c’est le Elevador de Santa Justa de Lisbonne qui sort vraiment du lot. Cette création en treillis de fer du 19e fut dessinée par un élève de Gustave Eiffel, et à ce jour monte toujours les passagers de la rue dans le quartier Baixa vers le Largo do Carmo au-dessus.

Quelle ville pour une journée à la plage ?

Aucune des deux n’est réellement sur la côte, mais les deux se trouvent à une courte distance de la plage.

À Porto, un tram traditionnel fait son chemin le long de la rivière vers Foz do Douro, autrefois un joli village de pêcheur et désormais une station balnéaire haut de gamme avec des boutiques arty, des cafés branchés, et une longue étendue de sable.

De Lisbonne, vous pouvez sauter dans un train de banlieue pour rejoindre la station de Cascais, avec sa marina et ses boutiques designer. Une autre option de Lisbonne est de prendre le ferry et le bus vers l’un peu plus kitsch Costa da Caparica, où un petit train parcoure 10km de plages de sable battues par les vagues atlantiques.

Alors, le verdict ?

Eh bien, ça dépend vraiment du temps que vous avez. Le centre de Porto est plus petit et plus compact, donc si vous avez un long weekend, cette ville est parfaite dans sa taille. Lisbonne, d’un autre côté, est plus grande, et demande plus de temps pour se faire une bonne idée de ses attractions. Mieux encore, les deux villes ne sont séparées que par trois heures de train … Alors pourquoi ne pas sauter dans un train et visiter les deux ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *