Qu’est-ce qui fait de Vienne la meilleure ville au monde ?

Pour la 9e année consécutive, Vienne se retrouve en tête du classement de ville la plus « habitable ». L’étude, des consultants Mercer, compare “le climat politique, social et économique, l’accès à la santé, l’éducation, et les conditions des infrastructures telles que les transports publics, l’électricité et l’eau. ». Puis « l’offre divertissements et loisirs”.

Il y a quelque chose de spécial à Vienne, pas juste en tant que ville habitable. On la sous-estime souvent en tant que destination touristique, mais son offre divertissement et récréation est simplement incroyable.

Vous y verrez certes tout plein de bus touristiques se rendant à l’École espagnole d’équitation, et des touristes excités arpentant les rues pavées de la vieille ville en calèche. Mais dirigez-vous vers le musée principal – le Kunsthistorisches, ce grand palais d’art et culture néo-Renaissance tout près de la Ringstrasse – et vous y rentrerez sans faire la queue. Ceci, malgré le fait qu’il abrite une des plus belles collections des vieux maitres en Europe – rivalisant facilement avec le Prado, la Galerie Nationale (Londres), ou même le Louvre. Parmi ce qui fut la collection royale des Habsburg incluent trois des peintures des saisons de Bruegel, et des œuvres de Rubens, Titian, Velasquez, Vermeer, Durer, Raphael – c’est une longue et majestueuse liste. Et pourtant, le musée n’attire que 850,000 visiteurs par an – soit un 10e des chiffres du Louvre.

le parlement

Vous préférez quelque chose de plus moderne ? Direction le Musée Leopold pour des œuvres radicales du 20e de la part de Egon Schiele. Ou bien le Palais Belvédère pour une collection impressionnante de Klimts. Et si vous aimez les palaces, les deux grandes résidences impériales, le Hofburg (abritant l’école d’équitation) et le Schonbrunn sont des témoins, à l’architecture extravagante et extraordinaire, du pouvoir, de la richesse et de l’influence de la famille qui, pendant des siècles, a régné en absolu sur de grandes régions d’Europe.

Vienne n’est pas qu’art et histoire. C’est une ville qui porte bien sa culture, qui abrite ses propres vignobles, mais aussi une ville où fut inventée la « culture café ». Nulle part ailleurs n’est l’art de se détendre avec un café ou un chocolat chaud élevé à de telles hauteurs, ou accompagné de si bons gâteaux et tant de crème chantilly.

Une fois bien détendus, vous voudrez surement absorber un peu de culture musicale. Ici aussi, Vienne n’a pas d’égal. La ville de Mozart, Haydn et Beethoven ne se repose pas sur son laurier musical – la grande tradition est bien vivante, et accueille toujours un des plus beaux orchestres au monde – le Philarmonique de Vienne – l’opéra national, une belle scène de musique de chambre (et apparemment une réputation grandissante pour les festivals de rock).

Le salut final devrait se porter sur quelque chose de plus prosaïque – le système de transports publics. Pas le métro qui va en banlieue, mais les trams rouge-et-blancs qui font le tour de la Ringstrasse. Vous pouvez traverser la ville en 30min. Mais pour apprécier la grandeur monumentale d’une des plus belles avenues d’Europe, il faut prendre le tram. Asseyez-vous et détendez-vous en passant coffee shops, parcs, le showroom Steinway, les grands hôtels, le Palais Hofburg et, plus impressionnant encore, une succession d’architecture imposante du 19e siècle, du splendide Théâtre Burg au parlement néoclassique et bien sur les dômes néo-Renaissance du Kunsthistorisches Museum.

Le trajet en tram résume tout. La réussite de Vienne, c’est qu’elle maintient toute sa grandeur, tout en restant à échelle humaine. Elle a le charme, l’échelle et les looks d’une ville moyenne de campagne, et l’histoire, les traditions et la sophistication d’une grande capitale européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *